application gestion association
Syndicat National  de l’Enseignement Technique  Action Autonome

Le SNETAA FO au service des PLP et des non titulaires pour informer, défendre, agir…








        Plan du site

             

A.F.Les hortillonnages d’Amiens

Le premier syndicat de l’enseignement professionnel

Visiteurs

ARGUMENTAIRE DE CAMPAGNE 

FO et le SNETAA n’ont pas voté pour les 1607 heures au CTM du 27 mars 2014, ce qui va alourdir les charges de travail des PLP dans les prochaine années. 


FO et le SNETAA n’ont pas voté pour le PPCR au CTM du 7 décembre 2016, PPCR qui fait passer de 24 à 27 ans la durée des promotions avec de plus grande incertitude pour le passage hors classe en fin de carrière et c’est sans compter sur les RDVde carrières où  les collègues subissent de plus en plus de pressions de l’administration. (spécial PPCR AP 554)


FO et le SNETAA  n’ont pas voté pour la réforme Blanquer au CSE du 21  mars 2018 


SUR LA REFORME DE L’ENSEIGNEMENT PROFESSIONNEL 


Sachez que le SNETAA-FO a quasiment obtenu tout ce qu’il demandait, en particulier : 
- une DGH égale à l’existant, ce qui était primordial ; 

- moins d’heures AP (accompagnement, orientation, consolidation) en faveur d’heures de cours classiques en LVB et sciences ; 

- des dédoublements supplémentaires en priorité en enseignement général ; 

- des précisions quant aux seuils de dédoublement, du coefficient multiplicateur qui a été augmenté à 13,5, les heures de 
« co-intervention » en plus des dotations horaires, etc. 

À ceci s’ajoute l’accord du ministre pour : 

- des heures de concertation hors élèves en début d’année scolaire pour la « co-intervention » ; 
- une journée banalisée pour que les collègues aient voix au chapitre ; 

- une note spéciale pour la création exclusive de STS en LP avec des PLP dès la prochaine rentrée ; 
- des discussions sur les « classes passerelles » ; 

- une note de service qui accompagnera les grilles horaires pour mettre en avant les dédoublements supplémentaires en  enseignement général, la SST en PSE. 


Le SNETAA-FO a permis de rétablir les 22 semaines de PFMP quand d’autres en réclament  a diminution (!) Mais aussi d’inscrire les diplômes nationaux dans le marbre et d’obtenir, par décret, que les CPC restent encore sous le monopole de l’Éducation nationale

GA : pour une refonte des formations aux métiers administratifs. Défendre un à un les PLP éco-gestion ; 
• secondes professionnelles liées aux métiers et à leurs spécificités ; 

• redonner force au diplôme national du CAP : pas une sorte du système scolaire sans CAP 

Le SNETAA exige « des aménagements de programmes » car il estime que les enseignements généraux sont à présent « déconnectés » des enseignements professionnels.

Le SNETAA-FO poursuit le combat contre toutes les annonces de mixité des parcours et des publics 

Le SNETAA « revendique l’existence du diplôme intermédiaire », CAP ou BEP, pour les élèves qui préparent un « bac pro » 


CE QUE LE SNETAA-FO EXIGE 

Aucune suppression de postes ! Aucune dégradation des conditions de travail ! Aucune violence en milieu 
scolaire. Pour défendre : 

• notre statut de PLP, fonctionnaires d’État ; 

• les diplômes nationaux spécifiques et reconnus dans les conventions collectives ; 
• l’émancipation de tous les jeunes dans l’École de la République 

• les établissements spécifiques de l’enseignement professionnel initial public et laïque ; 
• le BEP, diplôme intermédiaire ; 

• la laïcité comme ciment du vivre ensemble 
• la création de BTS dans tous les LP 

• le maintien des CPC au sein de l’Éducation nationale, 
• une seconde professionnalisante 

• une orientation choisie et préparée 
• Les 22 semaines de PFMP; 

• Une véritable revalorisation de nos payes et de notre pouvoir d’achat